Nos reportages publié par

#UNDER8 – En route pour le Nürburgring

Il existe un constructeur avec qui j’ai (en fait nous, au Garage des Blogs) une relation qui dépasse largement le simple deal de prêt d’une auto contre un article à son sujet. Des gens avec qui il s’agit de passion avant tout, des personnes qui aiment l’automobile de sport et qui la pratiquent (ça change tout !), qu’ils soient communicants ou ingénieurs. Avec eux on discute souvent très longuement, on rit de nos conneries ou on s’attriste du mauvais coton que file l’industrie automobile, sans langue de bois. Ce constructeur c’est Renault Sport, une bande de tarés qui s’évertuent à faire des autos faites pour attaquer. Pas toutes évidemment, réalité du marché les oblige il faut aussi produire des voitures grand public, mais là n’est pas le débat. Depuis la première voiture que je leur ai empruntée pour un essai, en passant par de nombreux rendez-vous comme les journées de légende et jusqu’aux World Series by Renault, il y a toujours un lot de surprises à chaque fois. Par exemple je me suis retrouvé un jour dans le baquet de droite de Twin’Run avec David Coulthard à son volant, alors que ça n’était pas prévu au programme. L’occasion s’était présentée, ils avaient sauté dessus, et je les aime pour ce genre de coups de têtes déraisonnables !

WSR-Castellet-2013-0873

Le dernier moment marquant avec l’équipe RST, c’était à l’approche de la présentation de la nouvelle tenante du titre sur le Nürburgring : la sans concession Mégane RS 275 Trophy R. Renault Sport nous avait alors proposé de venir la filmer avant tout le monde dans leur locaux aux Ulis. Ce sont donc Brice, Nicolas et Antoine qui se sont déplacés pour réaliser deux interviews dans le plus pur style du Garage des Blogs que je vous laisse voir ou revoir ci-dessous.

Quelques semaines plus tard se tenaient les essais internationaux de sa petite soeur tout juste plus confortable, la Trophy. Pour marquer le coup ces essais avaient lieu à Nürburg, sur le circuit mythique. Chacun seul dans sa voiture, j’ai vécu un grand moment de solitude que je vous raconterai dans un second article. Pour nous rendre sur-place on nous a mis à disposition deux MRS 265, l’une en définition Sport et la seconde en Cup. Nous voilà partis pour un petit road trip depuis Paris pour rallier le home spot de cette voiture, le terrain de jeu sur lequel elle a terrassé bien des chronos. Rendez-vous pris sur une aire d’autoroute, Brice Vincent et moi dans la Sport attendons l’arrivée de Nicolas et Antoine au volant de leur Cup. Le temps de poser les stickers de circonstance et nous voilà repartis vers l’est, vers le pays du Burger King (il y en a un dès que l’autoroute passe la frontière allemande par le Luxembourg) et des autoroutes à vitesse illimitée. Au début ça fait tout drôle (pas le fast food, la vitesse), de cruiser à 220 km/h et de se dire que c’est en toute légalité. Coyote totalement silencieux, les portions sans limitation sont assez longues pour attraper la vitesse maxi de nos bolides – à faire au moins une fois dans sa vie.

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4706

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4745

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4741

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4738

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4737

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4720

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4713

Juste avant d’arriver à Nürburg nous avons croisé totalement par hasard un autre fan de la marque, lui-même avec sa Mégane qu’il avait stickée #UNDER8 pour l’occasion. Quelques mots échangés, le temps qu’il nous explique qu’il venait signer le bon de commande de sa Trophy R et que sa Mégane actuelle était passée en reprogrammation pour développer 330 chevaux. Quelques photos souvenir plus tard nous voilà repartis en direction du circuit. Les spots sont nombreux tout autour pour y capturer de jolis clichés, ça a été l’occasion de prendre la mesure de la folie de ce tracé sur lequel on peut voir une BMW M3 GTS faire l’extérieur à un bus de touristes, sans que personne d’autre que moi ne soit choqué. Totalement DINGUE, à voir une fois dans sa vie au moins également dont je vous ai posé une sélection de photos ici.

Une fois les cartes mémoire de nos appareils saturées nous nous sommes rendus à notre hôtel, et après une bonne bière douche nous voilà partis dans l’un des stands du circuit pour assister à la conférence de presse – la tension est palpable, on sent que cette voiture aussi exclusive soit-elle a été un challenge pour toute l’équipe des sorciers de Renault Sport. Discours de présentation du projet et de sa genèse, annonce du temps du record (7″54’36) et levé du voile qui recouvrait la voiture. Je ne l’avais pas encore vue en vrai, et je peux vous dire qu’elle a de la gueule ! Finition soignée, allègement maximal (essuie-glace et banquette arrières, batterie ultra légère, baquets en composite, isolants et j’en passe), précision encore plus affûtée, freins et pneus à la limite de l’homologation… C’est simple en la voyant j’en ai voulu une tout de suite. C’est un autre problème, mais cette série est limitée à 250 exemplaires, et d’ici à ce que j’ai les 45 000€ nécessaires ils auront déjà tous été vendus ! Nouvelle séance photos, et direction de dîner au cours duquel on a pu une nouvelle fois refaire le monde avec toute l’équipe avant d’aller nous coucher : la journée du lendemain allait être chargée.

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4783

 

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4785

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4788

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4790

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4804

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4807

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4811

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4846

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4813

 

Huit heures du matin et les yeux pas vraiment en face des trous, j’écoute les instructions de sécurité qui nous expliquent comment appréhender le circuit du Nürburgring. Car quelques minutes plus tard nous serons seuls au volant des 275 Trophy, avec pour seul repère un pilote instructeur dans la voiture ouvreuse. La pression monte dans mes petites veines, j’ai le coeur qui s’emballe à l’idée qu’ici la moindre erreur peut se payer très cher. Heureusement la piste était privatisée, mais il n’empêche que je me souviendrai longtemps de cette première fois. L’auto est une Mégane RS châssis Cup telle qu’on la connait à laquelle on a ajouté 10 chevaux, un peu de couple, des amortisseur öhlins track and road, des Michelin Sport Cup 2 semi slicks et une ligne Akrapovic en plus de quelques autres détails comme les stickers et le volant en alcantara. Que dire à propos de cette voiture si ce n’est que dans cette configuration Trophy elle est encore plus efficace que la version 2014 ? Rien. C’est une arme, ni plus ni moins. Après deux tours au du circuit et quelques quinze litres de sueur dus au cocktail stress/joie/concentration je descends de la voiture et prends cinq bonnes minutes pour me rendre compte de ce qui venait de se passer. Avoir roulé ici, au volant de cette voiture, dans ces conditions… le bonheur ! Pour tout savoir sur cette voiture incroyable rendez-vous ici.

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4852

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4850

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4849

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4773

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4775

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4770

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4765

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4762

Quelques minutes plus tard on m’appelle, on me demande de me casquer et me voilà aux côté de Laurent Hurgon dans la Trophy R. Sa Trophy R, celle avec laquelle il a battu le record du tour en ce même lieu. Le sourire aux lèvres il commence par me demander si tout va bien, si j’ai peur et si ça ne me dérange pas qu’il « attaque fort ». Oeil qui brille, sourire débile : « roule aussi fort que tu le peux ». Les 10 petites minutes qui ont suivi (il y avait des travaux sur le circuit, une portion était limitée à 50) ont été le moment d’automobile le plus intense de ma vie. Tout en douceur dans ses gestes et en toute sérénité Laurent a malmené le bitume d’une force que jamais je n’aurais crue possible, même avec une quatre roues motrices ! La voiture est un rail, réglée pour à peine survirer lorsqu’elle est à la limite. Harnaché en six points et le siège suffisamment avancé pour me caler, je fixe la route et je profite de ce moment incroyable dont seul Renault Sport est capable. Un tour de manège et nous voilà revenus dans les paddocks, il me faudra quinze bonnes minutes pour redescendre complètement. Ce circuit avec ce pilote dans cette voiture, mon cerveau a libéré dans mes veines une quantité de drogues trop importante. Voilà pourquoi j’aime tant Renault Sport. Merci à toute l’équipe, à ceux dont j’ai oublié le prénom parce que croisés une seule fois, mais également à Xavier, Jean Maxime et à Benoît pour cette nouvelle expérience inoubliable et à bientôt !

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4858

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4853

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4846

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4803

Mégane RS 275 Trophy Trophy R Garage des Blogs-4796

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité