Nos essais publié par

Essai – Seat Leon SC FR 2.0 TDi

Depuis sa commercialisation en mai 2013, la Seat Leon SC (Sport Coupé) ne cesse de faire parler d’elle. En plus de ses lignes séduisantes, l’intérieur de la jeune espagnole a fait un véritable bon en avant niveau qualité des finitions et de l’équipement qu’elle embarque. Fini d’être un vilain petit canard du groupe, cette fois-ci la Seat a vraiment tout ce qu’il faut pour plaire. De plus, c’est la première fois de son histoire que la Leon est disponible en version 3 portes, la chasse au public plus large a commencé !

Notre modèle d’essai, un 2.0 TDi de 184 ch, est équipé d’un kit aérodynamique qui porte une jolie couleur très peu discrète : le Vert Lima. C’est parti pour 700 km au volant d’une voiture qui défie les lois de la discrétion.

SAMSUNG CSC

C’est quoi cette voiture ?

Le kit aérodynamique qui équipe la Leon SC fait l’effet « wow » nécessaire pour faire oublier l’image quelque peu négative que l’on pourrait avoir envers la marque. Ce kit comprend le pare-choc avant (940€), le pare-choc arrière (590€), les jupes latérales (420€), le spoiler (270€) et une double sortie d’échappement (519€), le tout métamorphose complètement la Leon. A plusieurs reprises on m’a posé la question de quelle voiture il s’agissait et à chaque fois les gens étaient surpris d’apprendre que c’était en fait une Seat Leon, de série. Ce design est une franche réussite à mon goût : efficace, moderne, attachant.

Basée sur le même châssis que d’autres compactes du groupe VAG (Volkswagen Golf et Audi A3), la Leon SC s’inspire pas mal des codes esthétiques de ses grandes sœurs Allemandes. Tout (des lignes bien prononcées de la carrosserie aux optiques LED) est en quelque sorte du déjà ailleurs, mais malgré cela la Leon SC a un caractère bien à elle.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Dynamique mais pas sportive.

Vous vous en doutez, le 2.0 TDi n’a pas pour vocation d’aller chercher des chronos sur circuit mais plutôt de rendre vos trajets quotidiens plus confortables et plus économiques. Malgré le look très « racing » (qui fait fortement penser à une Focus R.S. en 3/4 arrière) offert par le kit aérodynamique, la Leon SC ne peut pas être considérée comme une véritable sportive du fait de ses performances (et accessoirement du fait qu’elle soit équipée d’un moteur diesel…). Mais ! 7.5 sec seulement le 0 à 100 pour une voiture de tous les jours est plus que convenable avouons-le.

SAMSUNG CSC

Donc, la nouvelle Seat Leon SC est équipée d’un 2.0 TDi (anciennement VW qui lui même est anciennement Audi) de 184 ch avec un couple maxi de 380 Nm disponible très tôt, dès 1750 tr/min. Elle atteint le 0 à 100 en (seulement) 7,5 sec et sa vitesse maximale est annoncée à 228 km/h. Le tout, couplé à la boite méca 6 extrêmement précise, offre un dynamisme quotidien parfait à la voiture. Dynamisme mais pas sportivité, soyons-en clairs ! Bien que la Leon SC se débrouille très bien dans les courbes annoncées par ce genre de panneaux, on arrive relativement vite à ses limites. Le moteur, très vif jusqu’alors, manque clairement de réactivité lorsque l’on décide de jouer au pilote. Laissons plutôt cette tâche à sa grande sœur en attendant qu’un moteur T(F)SI ne viennent alimenter une version Cupra de la SC.

Il ne faut surtout pas voir ce manque de sportivité comme étant un défaut, la Leon SC n’a jamais (pour le moment) revendiqué être une voiture sportive malgré son apparence. Cela ne l’empêche pas d’être une voiture très fun et absolument géniale à conduire ! Rajoutons à cela une consommation ridicule de 7.9 l/100 km (sur mes 700 km je n’ai jamais désactivé le mode sport), on obtient alors une voiture de tous les jours qui frôle la perfection.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Depuis des années que j’essaie des voitures, je n’ai jamais (au grand jamais !) réussi à me réconcilier entièrement avec les technologies modernes qu’elles embarquent. C’est également le cas avec cette Leon SC malheureusement. Bien qu’il y ait une grosse volonté de simplification de l’interface du tableau de bord pour la rendre le plus user friendly possible (navigation Smartphone-like par exemple), certaines fonctions « vitales », comme le GPS, manquent un poil de réactivité, qui est très, parfois trop, énervant. « Se perdre avec un GPS » devient pour moi une banalité de toute manière, passons… L’ordinateur de bord actuel reste, comme je disais, un véritable bon en avant pour la marque puisqu’il met les nouvelles Seat au même niveau d’équipement/confort que ses concurrentes, même les plus avancées par le technologie. Quel plaisir d’écouter ses playlists Spotify au volant de sa voiture !

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Ma conclusion.

De manière totalement subjective je dois dire que j’adore cette voiture. Je l’avoue, la couleur verte y est pour quelque chose mais elle ne fait pas tout, la nouvelle Leon SC est vraiment cool ! Dynamique, économique, abordable (à partir de 23 555 € en FR sans kit aéro) elle a tout pour plaire, et c’est réussi, elle me plait. Malgré la pluie qui s’est abattue sur la région parisienne durant mon essai je me suis vraiment amusé à son volant. Vivement la Cupra par temps sec.

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité