Nos essais publié par

Essai – Renault Mégane GT 220

C’est la première fois de son histoire que Renault Sport s’attaque aux breaks et le modèle Mégane Estate n’a pas été choisi au hasard. Bénéficiant du redoutable savoir-faire mécanique de la Mégane R.S., la GT 220 est un excellent compromis pour les gens à la recherche d’une voiture spacieuse et sportive. Sortie en fin d’année dernière, cette nouvelle arrivée chez R.S. a déjà réussi à nous séduire. Et c’est encore une fois dans le cadre d’un tournage du Garage des Blogsque j’ai eu le plaisir d’essayer la Mégane. Entre la route, le circuit technique de la Ferté Gaucher et l’anneau de vitesse de Monthléry, retour sur les 300 km au volant de la bête.

Moteur :

Doté d’un moteur dérivé du 2 L de la Mégane RS, la GT 220 démarre sa carrière de break sportif avec une longueur d’avance puisque le 16s turbo développe 220 ch et pas moins de 340 Nm. Les accélérations sont franches mais beaucoup impressionnantes qu’au volant de la Mégane RS, néanmoins c’est ce caractère bestial et sauvage commun aux 2 modèles qui est très appréciable. En conduite sportive le son du moteur est un pur régal et l’on retrouve les à-coups « violents » tant appréciés lors des passages de vitesses.

Côté performances pures il faut compter 7,6 sec pour atteindre le 0 à 100 km/h, ce qui n’est pas dingue mais reste très correcte pour une voiture de sport à utilisation quotidienne. Lors de mon essai à aucun moment je n’ai ressenti un soupçon de manque de puissance, même sur l’anneau de vitesse à Montlhéry où, une fois arrivée à 220 km/h, la voiture se montre toujours très réactive et réclame d’avantage de gaz.

Châssis / transmission : 

Bien qu’issue de la redoutable Mégane R.S. et réadaptée expressément par Renault Sport pour notre modèle essayé , la liaison au sol de la GT 220 reste à désirer. La boite 6 manuelle peine à passer les 220 ch sur le bitume, attendez-vous à voir le train avant se balander en poussant fort les 3 premiers rapports.

Intérieur / équipement :

La première impressions que l’on à l’intérieur de la GT 220 c’est d’être volant de la Mégane RS. Du volant à la bande rouge « Renault Sport » sur le tableau de bord, en passant par l’autoradio, tout à été empruntée à la grande soeur sportive. Tout, sauf le pommeau de vitesse et le badge « GT 220 » qui nous rappelle que l’on roule dans un véhicule à éditoin limitée. C’est sobre, comfortable, efficace, les matérieux choisis sont d’une qualité irreprochable, et tant sur de longs trajets que sur des courbes de la Ferté Gaucher vous êtes parfaitement bien maintenu dans les sièges mi-baquets… sans conséquences le lendemain.

Tout comme dans la version RS de la Mégane, l’ordinateur de bord est très complet : le GPS, la musique/téléphone via bluetooth,etc. on retrouve tout le nécessaire des équipements électroniques modernes. Mais il y a un mais. Le joystick qui permet la navigation d’un menu à un autre, placé au niveau du frein à main rend l’utilisation, ne serait-ce que du GPS, vraiment pas intuitive. Vivement le R-Link !

Design / extérieur : 

Je n’aurais jamais cru le dire un jour d’une Mégane Estate, mais elle a vraiment de la gueule ! Sans être totalement radical, le changement esthétique apporté par Renault Sport suffit pour sortir la GT 220 de la catégorie des breaks nomades. Les jantes noires Serdard en 18″ sont en parfait accord avec les barres de toit et les rétroviseurs de la même couleur. Les diffuseurs très distingués « GT » et les écopes avant ajoutent une touche de sportivité à cet ensemble bien équilibré signé Renault Sport.

Bilan :

Affichée à 30350 €, la Mégane Estate GT 220 est à peine 400 euros moins chère que ma chère et tendre Mégane R.S., ce qui est plus que raisonnable pour une voiture réunissant le fun, la sportivité et la praticité.  Il est évident que ces 2 véhicules n’ont strictement rien à voir ensemble, l’une est voiture pour papa qui aime se faire plaisir, l’autre est une véritable bête de piste, la traction la plus efficace au monde. Personnellement, n’ayant que 2 chats et une folle envie d’attaquer le bitume, si je devais choisir entre les 2 je repartirais avec la version R.S. (en jaune Sirius bien entendu) mais ce choix aurait été compromis dans d’autres circonstances (rien que pour ça je ne veux pas avoir de gosses).

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité