Nos essais publié par

Essai – Peugeot 208 GTi 30th

Il y a quelques mois de cela nous avons consacré un épisode du Garage des Blogs à la Peugeot 208 GTi. Nous en avions conclu qu’elle méritait bien son blason, mais qu’il lui manquait une bonne dose de fun. En somme une base sportive très saine, voire trop.Peut-être le fait que la voiture ne soit pas développée par Peugeot Sport y était-il pour quelque chose, voici une séance de rattrapage pour ceux qui auraient loupé cet épisode.

Pour fêter les 30 ans du nom GTi, la même Peugeot 208 a été revue et corrigée par Peugeot Sport. Les préparateurs de partent d’une base de 208 GTi classique, ils s’y mettent à 14 et pendant 26 heures pour la transformer en 208 GTi 30th, en procédant aux changements suivants :

  • Elargissement des voies arrières via le remplacement des triangles et des bielettes de direction
  • Elargissement des voies arrières via l’ajout de cales
  • Pose d’un différentiel à glissement limité Torsen
  • Remplacement des étriers et des disques de freins
  • Pose de jantes 18 pouces noires mat montées en gommes plus tendres
  • Pose d’une double sortie d’échappement
  • Démontage carrosserie pour passage en peinture – dans le cas de mon modèle d’essai et comme dans la vidéo qui suit, il s’agit de la teinte coupe franche. Certains détestent, pour ma part je suis plutôt fan ! En effet quitte à posséder une voiture en série numérotée, autant pousser l’idée de l’exclusivité et de la différenciation jusqu’au bout.
  • Pose du kit extérieur : élargisseurs, bas de caisse, diffuseur et calandre, enjoliveurs d’anti brouillards et moustaches de pares-chocs spécifiques
  • Contrôles d’aspect et vérifications sous caisse (serrages de sécurité notamment) avant un passage sur piste pour valider le bon fonctionnement de chaque exemplaire
  • Côté moteur, une légère reprogrammation pour le clin d’oeil qui passe la puissance à 208 chevaux

Avant de continuer je vais vous demander à toi là-bas, et à toi aussi au fond que j’entends crier à l’arnaque de bien vouloir fermer cet article. Je vous entend pester que la puissance ne change pas, que c’est donc forcément une préparation inutile et que Peugeot Sport c’était mieux avant… Avant de critiquer le « manque » de puissance, avez-vous déjà essayé une voiture après que sa caisse ait simplement été raffermie ? Avez-vous déjà ressenti la différence apporté par un freinage beaucoup plus performant que l’origine ? Savez-vous combien les réglages de carrossage peuvent changerle comportement d’une voiture ? Forcément non, autrement vous ne seriez pas en train de raconter tant de conneries. Et comme je suis sympa voici une vidéo de l’ensemble des modifications apportées à la 208 GTi pour qu’elle devienne 30th anniversaire : 

Une fois ces changements opérés, la voiture paraît avoir gagné en muscles. Plus large sur ses appuis, ses suspensions semblent également avoir perdu en débattement – en réalité c’est leur angle qui a changé. Là où GTi est droite sur ses pattes, 30th anniversaire est taillée comme un bouledogue et semble écarter les bras pour se tenir plus basse et plus largevers le sol. A l’intérieur les changements sont légers mais notables : une tapisserie et des ceintures de sécurité rouges comme à la grande époque, un pommeau et des baquets hérités de RCZ-R et des plastiques aux couleurs plus sobres (adieu les mauvais dégradés rouges sur les panneaux de portières !).

Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9372

Trop pressé de prendre la mesure des performances apportées par ces modifications, je mets le contact et j’augmente rapidementla cadence. Le carrossage apporte une énorme dose de raideur, et on est heureux de retrouver les baquets confortables de sa grande soeur RCZ-R. Le freinage annonce de suite la couleur en répondant à la moindre sollicitation de la pédale, les arrêts se font avec une franchise qui n’a strictement rien à voir avec la 208 GTi que je connaissais ! Je n’ai rien mesuré lors de mon essai, mais je pense qu’un jour il faudra qu’on fasse un vrai comparatif avec 208 GTi pour montrer à quel point cette auto est transfigurée ! C’est simple : j’ai vraiment eu l’impression de conduire une autre voiture pendant toute la durée de cet essai. Le roulis est inexistant, et le grip latéral est hallucinant et le freinage parfaitement endurant, et ce train avant semble pouvoir encaisser 200 chevaux de plus… à tel point qu’on a le sentiment de conduire la voiture la plus performante de sa catégorie. Ni la Polo R WRC pourtant plus pusisante (ça c’était pour les deux du fond qui ne jurent que par les chevaux), ni la Clio 200 EDC, ni même la Ford Fiesta ST que j’avais vraiment adoré ne lui arrivent à la cheville si on parle de sportivité. C’est bien simple la dernière fois que j’ai eu l’impression de conduire une auto aussi sportive, c’était au volant de Mégane RS, reine incontestée de sa catégorie. Je pense que Peugeot frappe ici un grand coup et que le lion est en train d’établir un nouveau benchmark dans le monde des petites GTi. Je serais d’ailleurs vraiment curieux de voir quel temps cette 30th anniversaire ferait sur le Nürburgring, avec à son volant un pilote assez allumé pour l’exploiter à 100%. Je suis sûr qu’elle tomberait un chrono surprenant, à bon entendeur chez Peugeot Sport…

Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9368

Les modifications apportées par Peugeot Sport à la 208 GTi ont fait entrer la 30th anniversaire dans ce petit monde très fermé des vraies GTi : raideur, précision, passage de 100% de la puissance au sol et cette capacité incroyable à procurer du fun ! Cette Peugeot 208 GTi 30th, n’en déplaise aux haïsseurs qui ralent sans savoir de quoi ils parlent, est une véritable arme ! Elle rejoint directement la cour des grandes, celle occupée exclusivement et depuis plusieurs années par d’autres sorciers de la préparation : Renault sport. Oui, 208 GTi 30th est de la même trempe que Clio 3 RS ou que Mégane RS même en configuration cup ou F1 Team. C’est une sacrée vraie sportive comme les passionnés les aiment. Merci et bravo à la bande de tarés qui auront bataillé pour que ce projet voit le jour, d’ailleurs ils ont tout gagné puisque celle qui devait être une série limitée va devenir la 208 GTi by Peugeot Sport, comprenez une déclinaison/configuration disponible à la demande au moment de l’acquisition de la voiture. Coeur avec les doigts, surtout ne changez rien et continuez sur cette même voie – vivement 308 GTi !

Pour conclure je vous laisse avec  Chris Ingram – pilote 208 R2 – qui vous dit ce qu’il pense de cette 30th anniversaire, et avec les quelques photos que j’ai prises de la bestiole. Et sinon j’en suis tombé amoureux, mon anniversaire est le 30 juin si vous ne saviez pas trop quoi m’offrir. Merci <3

Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9366 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9351 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9348 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9347 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9343 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9340 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9338 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9337 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9316 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9314 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9311 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9303 Peugeot 208 GTi 30 30th Garage des Blogs_-25 Peugeot 208 GTi 30 30th Garage des Blogs_-22 Peugeot 208 GTi 30 30th Garage des Blogs_-19 Peugeot 208 GTi 30 30th Garage des Blogs_-16 Peugeot 208 GTi 30 30th Garage des Blogs_-11 Peugeot 208 GTi 30th Garage des Blogs-9373

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité