Nos essais publié par

Essai – BMW xDrive 2013

C’est d’actualité : la neige n’est pas la meilleure amie de l’automobile, en témoigne le blocage des routes françaises ces dernières semaines. Cela-dit, certaines voitures s’en sortent mieux que d’autres. Tout d’abord il faut prévoir la bonne monte de pneumatiques, on ne vous rappellera jamais assez la différence entre un pneu été et un pneu neige dans des conditions hivernales. Ensuite la technologie est également là pour vous permettre de braver le verglas et la neige. BMW l’a compris depuis de nombreuses années : la transmission intégrale est l’une des clés permettant de ne pas être pris au dépourvu une fois la bise venue.

Quoi de mieux pour mettre à l’épreuve la technologie BMW xDrive que le circuit de glace de Val d’Isère ? De la neige en quantité, suffisamment tassée pour former une véritable patinoire sur laquelle on a du mal à se déplacer à pieds, un terrain de jeu que j’ai pu éprouver le temps d’une journée. Retour sur quelques heures placées sous le signe de la glisse et du transfert de masse.

Samedi 5 heures du matin, le réveil sonne, et ça fait mal. Direction la gare de Lyon pour y retrouver quelques collègues blogueurs et l’équipe BMW France. A la mi journée, nous voilà arrivés aux pieds des pistes où nous attendent trois belles montures : 650i, 740d et X6M50d. La fine fleur de la firme de la firme bavaroise en somme, au volant desquelles nous nous sommes rendus sur la station de Val d’Isère. J’ai pu prendre les commandes du X6 et de la série 7, et profiter de l’agrément de ces moteurs discrets mais puissants sur route et autoroute. Le 6 cylindres diesel tri-turbo est bluffant de disponibilité, quel que soit le régime sur lequel on se trouve. La version bi-turbo de la série 7, bien que moins volontaire, n’en reste pas moins un régal de douceur et de silence. Dans les deux cas j’ai été conquis par l’agrément d’un point de vue mécanique.

A l’intérieur, la qualité d’assemblage et les matières positionnent ces deux véhicules comme il se doit : luxe, confort et souci du détail. L’affichage tête haute s’adopte immédiatement, les commandes sont toutes parfaitement placées et le système hi-fi est simplement irréprochable. Un poil trop aseptisé pour moi qui suis friand de remontées d’informations au volant, mais pour tout amoureux des kilomètres avalés sans sourciller dans un confort maximal, je vous souhaite de pouvoir les essayer un jour !

Une fois les quelques 180 kilomètres ralliant la station parcourus, nous voila sur le circuit gelé de Val d’Isère. Nous y attendent sagement Un X3 3.5i, une 550d Touring et une M135i toutes trois équipées de la technologie xDrive. Je ne vous cache pas que c’est la dernière des trois qui m’a tout de suite fait sautiller, mais j’ai su rester patient en commençant par prendre en mains les deux autres. Un mal pour un bien : une fois qu’on arrive à rouler fort avec les deux premières, la glisse avec la petite M devient presque un jeu d’enfants. Un enfant qui ne sais pas encore tout à fait marcher, pour être honnête. En effet, se déplacer sur la glace est chose aisée avec la technologie xDrive. Mais lorsque les pilotes formateurs nous ont demandé d’attaquer, les choses se sont corsées ! Chaque mouvement doit se faire avec trois secondes d’avance, et il faut braquer 10 mètres avant l’endroit où on veut aller. Un coup à prendre, et une dose de fun que je ne suis pas prêt d’oublier !

N’est pas pilote qui veut, et encore moins dans ces conditions. Mais il n’empêche que la technologie xDrive fonctionne du feu de dieu : le couple passe au sol, et du couple il y en a beaucoup sous le capot des ces trois voitures. Même toutes aides à la conduite déconnectées, et bien que cela demande plus de précision dans la conduite, le tête à queue n’est pas du tout systématique. Et pour cause, xDrive permet de réguler le passage du couple sur chacune des roues de 0 à 100%. Oui, en xDrive et si les conditions d’adhérence à un instant T le nécessitent, votre BMW pourra être… une traction ! Les calculs et l’ajustement de la gestion de chacune des roues se fait plusieurs fois par seconde, imperceptible mais rudement efficace !

Une journée qui tient plus de l’expérience que de l’essai habituel qui m’a permis de découvrir dans des conditions extrêmes la technologie 4 roues motrices de BMW, de prendre en mains des modèles prestigieux et qui m’a conforté dans mon envie d’essayer M135i sur asphalte ! Un grand merci et bravo à l’équipe BMW France qui nous a fait l’honneur de cette invitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité