Actualités publié par

Weismann Roadster MF5 V10 Black Bat de 600cv par SchwabenFolia

Connaissez-vous Wiesmann, ce constructeur Allemand d’automobiles d’exception? Cela fait maintenant quelques années que je connais la marque, mais c’est la première fois que j’ai l’occasion de vous en parler.

Les frères Wiesmann fondent la marque en 1985 et commencent l’assemblage de leur premier prototype dans la cave de leur maison familiale. A cette époque leur motivation est simple: construire une auto ultra-sportive, d’apparence ancienne, avec les technologies modernes (un pari plutôt bien réussi n’est-ce pas?). Après 2 longues années de travail, le proto est fini et il sera présenté l’année suivante au salon d’Essen qui déclenchera les premières ventes.

De 1988 à 2000, seul ce premier modèle Hard Top sera produit et commercialisé, mais il se fera vite rattraper par le temps. Début 2000 la marque commence sérieusement à s’inquiéter pour son avenir et entame une grosse partie de R&D. Les travaux qui vont durer 5 ans, mais à l’issus desquels le Roadster MF3 (un mélange de Morgan et de TVR) est présenté au salon automobile de Franckfort. Le public est séduit au point que la Wiesmann enchaîne sur la version GT MF4 (version Hard Top du Roadster) la même année. Les Roadster MF4 et MF5 seront dévoilés au public en 2009, et c’est le dernier-né de la marque qui est au coeur du sujet aujourd’hui…

SchwabenFolia (je ne peux pas les linker, leur site internet est cassé), un préparateur Allemand un peu dingue sur les bords s’attaque donc au Roadster MF5, le projet est baptisé Black Bat (chauve-souris noire), et pour ceux qui ne verraient pas le rapport, le préparateur a même mis un petit signe de BatMan à l’arrière du véhicule…

Bien que le V10 de 5L de BWM (le même que l’on trouve dans la M5 ancienne génération) soit resté intacte, la sortie d’échappement ainsi que les filtres à air ont été remplacés par les versions plus sport, ce qui a permis une montée en puissance, incroyable et un peu démesurée,  jusqu’à 600cv. Quant au système de freinage d’origine, il a laissé sa place au système Brembo (il faut pouvoir l’arrêter la bête qui abat le 0 à 100km/h en 3,5sec!).

Côté esthétique c’est ambiance Bat Mobile : du noir mat pour la carrosserie, du noir brillant pour les jantes et la calandre, une classe exceptionnelle sans un seul soupçon de mauvais goût ou du too much.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité