Actualités publié par

Volkswagen Golf ou Scirocco R ?

Jusqu’ici 100% de mes essais ont été consacrés à un seul modèle à la fois. Sauf que cette fois-ci les deux véhicules dont il est question, bien que fondamentalement différents, pourraient faire longuement hésiter le potentiel acquéreur. Du coup je me suis posé la question que personne n’ose poser, car les seuls qui s’y sont aventurés ont tous disparu ou ont terminé dans des asiles de fous. J’ai personnellement déjà disparu plusieurs fois – je ne sais d’ailleurs pas où je me trouve en ce moment-même, et je suis ami avec tous les infirmiers psychiatriques de France. Je peux donc me le permettre.

Donc : laquelle choisir entre les Volkswagen Golf R et Scirocco R ? Afin de les départager je vous propose un match en trois points gagnants.

1. Laquelle est la plus belle ?

La Golf joue la carte de la sobriété, des lignes classiques et bien connues qui ne choqueront pas. Chaque élément semble avoir fait l’objet d’une attention particulière et les lignes sont familières. L’appellation R a apporté son lot d’agressivité, sans rendre le tout tape à l’oeil : les sigles à la fameuse lettre qui se retrouvent un peu partout, de très jolies jantes de 19 pouces, une signature lumineuse vraiment réussie autant à l’avant qu’à l’arrière, mais aussi et surtout quatre sublimes sorties d’échappement. Comment ça c’est trop quatre ? Non. Pas du tout, c’est très beau et ça fait vraiment une jolie sonorité. Pour finir je concède à la plastique de cette Golf R un très honorable 7/10.

Volkswagen Golf R Garage des Blogs-0064 Volkswagen Golf R Garage des Blogs-0071 Volkswagen Golf R Garage des Blogs-0072

Volkswagen Golf R Garage des Blogs-0057

En revanche la Scirocco – je ne suis jamais sûr de l’orthographe de ce mot, je ne pouvais pas vous le cacher plus longtemps. La Scirocco donc, elle, ne joue pas la même partition même si elle était bleue aussi. Ici tout semble plus acéré, la ligne de toit et la position dans l’auto sont plus basses. Elle semble également plus large que la Golf et adopte quant à elle une double sortie d’échappement, moins jolie à mon goût bien que plus adaptée à ce type de motorisation je vous le concède. De face c’est agressif : elle semble prête à bondir, le nez bas et les sourcils froncés. De profil le dessin rabaissé est également très réussi et les signatures lumineuses ont également été remises au goût du jour à grands coups de LED à l’avant et à l’arrière. En revanche ça pêche un peu plus vu de derrière, point de vue depuis lequel je la trouve moins bien proportionné que la Golf. Je la trouve trop aplatie, les feux et les canules d’échappement sont trop espacés à mon goût. Malgré cet arrière un peu décevant la Scirocco s’en tire avec une meilleure note que la Golf : 8/10 ! 

Essai Volkswagen Scirocco R Garage des Blogs-0745 Essai Volkswagen Scirocco R Garage des Blogs-0641 Essai Volkswagen Scirocco R Garage des Blogs-0651

Essai Volkswagen Scirocco R Garage des Blogs-0677

2. Laquelle est la plus performante ?

Globalement ces deux autos sont taillées pour cruiser à 250 sur une autoroute allemande, elles ont largement la cavalerie nécessaire pour y parvenir : sous le capot elles ont toutes les deux le 2.0 turbo maison qui développe 280 chevaux pour la Scirocco et 300 pour la Golf. Si vous ne partez pas de l’arrêt et que vous tirez tout droit sur sol sec, il vous sera difficile de les départager. D’autant que mes deux modèles d’essai étaient équipées de boîtes DSG, pas les plus radicales mais toujours parmi les plus rapides et efficaces !

Les lignes droites ça va 5 minutes, et pour les autoroutes c’est pareil. D’autant qu’en France elles sont bien trop limitantes pour pouvoir considérer la vitesse maxi comme un critère de choix. En revanche la France regorge de routes départementales sur lesquelles on peut se faire peur en roulant en dessous des limitations. Lacets, dévers, épingles… Voila de quoi départager deux voitures qui se revendiquent sportives ! Et à ce petit jeu il n’y à pas photo : avec sa plateforme beaucoup plus jeune et affûtée et ses quatre roues motrices, difficile pour le Scirocco de voir la Golf autrement que loin devant. Même si le grip n’est pas mauvais pour une traction de 280 chevaux, impossible de rivaliser avec la Golf qui passe à fond absolument PARTOUT. La Golf freine plus fort aussi, elle est plus précise mais également plus confortable. Le seul élément en terme sportif sur lequel mon Scirocco d’essai dépassait la Golf : le maintien des sièges, avec les excellents (mais en option) baquets San Remo largement aussi bien faits que des Recaro. Ici la meilleure note revient à la Golf avec 8,5/10, quant au Scirocco il plafonne à un moins bon mais tout à fait honorable 7/10.

3. Laquelle est la plus polyvalente ?

La Golf est une Golf, et cette raison suffit à la rendre plus vivable au quotidien que n’importe quel autre modèle sportif, Volkswagen ou non. Il y a de l’espace, un grand coffre, c’est confortable et maniable. Le Scirocco, sans être invivable, vous imposera quelques contraintes supplémentaires : une assise plus basse, une visibilité plus limitée et une suspension plus ferme. Même en mode confort vos vertèbres vous rappelleront à l’ordre à chaque voyage de plus d’une heure. Autre défaut du Scirocco, et même si le dispositif a été largement optimisé avec cette mi-vie : le coffre. Une ouverture minuscule et un plancher au ras du sol qui nécessite de se plier en deux à chaque fois qu’on veut y ranger ou en sortir un sac photo. Notes de polyvalence : Golf 10/10, Scirocco 7/10. Le duel commence à être serré, 2 à 1 pour la Golf !

4. Laquelle a le moins de portes ?

C’est le Scirocco et c’est sans appel. Avec ses deux portes il en a deux de moins que la Golf R, ce qui est énorme vous en conviendrez. Si vous trouvez ce critère tout pourri, sachez que vous avez le droit. Mais rendez vous compte que TOTALEMENT PAR HASARD on se retrouve à un match nul : 2 partout. C’est donc une situation de balle de match, celle qui marquera le prochain point remportera ce duel impitoyable !

5. Laquelle a le plus joli bleu ?

Celui de la Golf porte le très joli nom de « Lapiz » très probablement inspiré du lapiz-lazuli, la roche avec laquelle les Schtroumpfs construisaient leurs maisons. Celui du Scirocco, plus métallisé et un poil plus clair se nomme Rising Blue. Cela doit probablement faire référence à Point Break ou à la couleur du soleil levant quand on le fixe très longtemps, juste avant de perdre la vue.

Vous l’aurez deviné : je préfère largement être l’ami des Schtroumpfs plutôt que de devenir aveugle chaque fois que j’essaye d’expliquer aux gens la couleur de ma voiture. C’est donc la Golf qui remporte ce dernier point et par la même occasion ce match !

L’une et l’autres, même si elles présentent des différences notables, sont d’excellentes voitures et vous procureront énormément de plaisir. Mon coup de coeur esthétique va au Scirocco, pour le reste la Golf R la surpasse sur presque tous les fronts. En même temps c’est facile quand on est basée sur une plateforme aussi récente (MQB) : châssis et équipements ont au moins 7 ans de moins que sur le Scirocco (MQB).

4 Comments

  • […] y a quelques jours, Saad a tenté de répondre à une question presque existentielle : Golf R ou Scirocco R, laquelle choisir ? Après un match très serré entre les deux autos (un match que je soupçonne […]

  • Je préfère la golf. C’est une voiture historique avec un look qui ne s’est jamais éloigné du modèle initiale. La Scirocco elle est aussi élégante, mais je ne retrouve pas dans ce modèle le design d’origine.

  • Beau match, belles autos. Les criteres 4) et 5) sont determinants.
    Les photos du sirocco au milieu des champs sont tres jolies :-)

  • Les baquets « San Remo » sont bien des Recaro. Ce sont ceux présents dans les Audi RS/R8…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité