Actualités publié par

Roadtrip : 1200 kilomètres en Audi RS3 !

Je vous en avais parlé au mois de Mars de la nouvelle Audi RS3, de cette bombinette sur roues … Retour sur un roadtrip de 1 200 km entre Strasbourg et le circuit du Castellet !

Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_14

 

Cette rencontre a commencé dans le parking de la gare de Strasbourg dans lequel on a découvert notre avion de chasse voiture pour les trois prochains jours. Après le briefing pour nous notifier des checkpoint essence, les monstres démarrent … OUI LES MONSTRES !! Entendre cette RS3 démarrer a inscrit un sourire sur mon visage. Elle commence par des claquements avant de se stabiliser dans un ronronnement bien rauque. Direction l’Allemagne et les portions « no-limit » de l’autobahn pour voir ce qu’elle a dans le ventre.

Voici quelques chiffres pour annoncer la couleur !

  • Moteur 2,5 TFSI 5 cylindres
  • Puissance : 367 ch et 465 Nm de couple entre 1 625 et 5 500 tr/min
  • Boite de vitesses S tronic 7 rapports
  • Transmission intégrale quattro
  • 0 à 100 en 4,3 secondes
  • Vitesse maximum : 250 km/h bridés électroniquement
  • Freins à disques ventilés (370mm AV et 310mm AR) et étriers 8 pistons

L’autobahn, le paradis des sportives !

Guillaume, mon partenaire pour le voyage, s’élance sur l’Autobahn et me dit : « tu sais à combien on est ? » Mon regard se pose sur le compteur et je constate, effaré, que l’on est à 240 km/h. Le comportement de la voiture à cette vitesse est juste bluffant, j’ai cru qu’on était à 140 km/h tout au plus. Bref, c’est à mon tour de pousser cette RS3 !! Moi aussi je voulais voir jusqu’où elle allait … Résultat : 290 km/h au compteur avec un sentiment de sécurité totalement ahurissant ! Les énormes disques ventilés et les étriers 8 pistons permettent de ralentir la fusée très rapidement sans perdre en mordant durant l’usage routier.

Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_22

Le moteur, unique en nombre et en genre !

Ahhhhh … ce moteur … il réveille la débilité qui sommeille en toi ! Au démarrage, le premier truc que tu fais, c’est passer la voiture en dynamic et la boite S tronic en mode sport, ce qui a pour conséquence d’amplifier la sonorité de l’échappement et du moteur. De la puissance, tu en as tout le temps, constamment aussi bien à bas régime qu’à haut régime ! Une fois la boite passée en manuel, tu joues avec les palettes au volant : à chaque rétrogradage, ça pétarade dans l’échappement et à chaque passage de rapport, ça pétarade également ! Au final, chaque tunnel, chaque petite ruelle sont un prétexte pour entendre l’échappement !

Une #AudiRS3 qui part en launch control #lerougeçavavite #lerougeçapartvite

Une vidéo publiée par MyGT.fr (@mygt.fr) le

#audiRS3 #exhaust sound <3 #Audi #RS #audiRS Une vidéo publiée par Guillaume (@yomz) le

#audiRS3… 2… 1… ! La sonorité de cet échappement ! #audi #rs #rs3 #braaappp

Une vidéo publiée par Guillaume (@yomz) le

5 cylindres, pas 4, pas 6 mais 5 … il y a un cylindre de moins pour certains ou un cylindre de plus pour d’autres. Quoiqu’il arrive, c’était une première pour moi de tester ce type de moteur et je n’ai pas été déçu, il possède aussi bien de l’explosivité que de la souplesse. Et bien qu’il soit le plus petit moteur de la gamme RS, il reste diablement étonnant !

L’intérieur

J’en parle souvent de la qualité intérieure des Audi. Cette RS3 ne déroge pas à la règle avec la qualité de finition que l’on retrouve habituellement sur la gamme A3. Cependant, le fait que ce soit une RS3 apporte plusieurs améliorations : un compteur spécifique, une sellerie badgée RS3, un volant mi-cuir mi-alcantara avec méplat.

Cependant (faut bien lui trouver des défauts quand même), les sièges manquent de maintien et l’option des sièges sport S à l’avant parait inévitable. J’aurais apprécié d’avoir des vrais baquets ou du moins une option Recaro. Récemment, je me suis rendu à Hockenheim avec l’Audi TTS et le Virtual Cockpit … Qu’est-ce qu’il m’a manqué sur cette RS3 dans laquelle on fait un retour en arrière avec un compteur « classique ». Évidemment, la prochaine génération d’A3 en sera surement équipée.

Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_1

L’extérieur, sage ou bestial selon la couleur

La couleur d’une voiture joue beaucoup sur ce qu’elle reflète. Et sur l’Audi RS3, c’est assez marqué surtout quand il y a du Noir Mythic, du Gris Daytona et du Rouge Catalogne. En noir, elle fait sombre, méchante. En gris, elle fait discrète, on pourrait croire à une A3 avec le S line. En rouge, elle fait sportive, les spécificités extérieures de la RS3 ressortent beaucoup plus ! Puis, de toute façon, le rouge ça va vite.

La RS3 reste reconnaissable avec son pare-chocs avant spécifique qui intègre des énormes entrées d’air, un becquet de toit similaire à celui de l’Audi S1 et surtout ce pare-chocs arrière où se logent les deux sorties d’échappements.

Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_7

 

La conduite, une machine d’efficacité !

Vous vous en doutez surement, la RS3, ce n’est pas une Audi A3 classique : plus basse de 25 mm, suspensions sport RS spécifiques, châssis plus incisif, système de freins avec étriers 8 pistons et carbone/céramique en option. Le système quattro a été spécifiquement retravaillé pour permettre au 367 ch de passer sans un crissement de pneus. Dans les routes de montagne, ça nous donne quelque chose d’une efficacité redoutable : pas de sur ou sous virage, des accélérations fortes, un freinage qui mord avec une bonne longévité. Elle tolère de faire des fautes et s’occupe de rattraper si besoin est.

Certains diront qu’elle manque de fun et je les comprends, elle ne dérape pas, elle accroche tout le temps. Mais du coup, on prend du fun grâce à son efficacité, en sachant que l’on peut attaquer et qu’elle ne nous fera pas défaut. En contrepartie, c’est ce qui fait sa dangerosité également. Être aussi efficace permet de se faire bien plaisir, mais il y a un moment où la technologie ne pourra pas tout rattraper si elle est poussée dans ses retranchements.

Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_18

Finalement, cette Audi RS3 elle vaut quoi ?

Je l’ai beaucoup appréciée ! Son efficacité m’a agréablement surpris, quel plaisir de pouvoir attaquer sur les routes de montagne avec un châssis qui ne bouge pas. Elle permet également d’être conduite tous les jours sans difficulté. Puis il y a cette sonorité qui est totalement débile à base de râlement et de pétarade. Bref, je l’ai adorée cette RS3 !

Des énormes remerciements à Audi France et Double 2 pour ce roadtrip totalement dingue !

Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_16 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_15 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_3 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_2 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_26 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_21 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_4 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_5 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_6 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_8 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_9 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_10 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_11 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_12 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_13 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_17 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_19 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_20Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_25Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_23 Audi_RS3_Sportback_Roadtrip_2015_24

1 Comment

  • Un modèle qui fait rêver et de magnifiques photos, quelle chance d’avoir pu l’essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité