Actualités publié par

Renault Sport – Journée de légende

Cela faisait quelques temps que je ne vous avais plus parlé de Renault Sport, et pour cause : après avoir essayé Twingo, Clio puis Mégane RS l’actualité de la marque s’était légèrement calmée. Il ne m’aura pas fallu trop longtemps avant de trouver un nouveau prétexte, et il faut dire que je l’attendais depuis le Salon de Paris : la Clio 200 EDC, remplaçante de Clio III RS. Du moins, lorsque Renault m’a invité je pensais que cet évènement lui serait entièrement consacré, mais cette petite bestiole n’était pas la seule star sur la liste des invités. Retour sur un weekend qui vous ferait sourire le plus blasé des passionnés d’automobile.

Rendez-vous était donné à l’Atelier Renault une veille de weekend, pour dîner. Retenu au travail je suis malheureusement arrivé en retard, mais c’était un mal pour un bien car les bonnes surprises ont commencé précisément à ce moment. Tout le monde, une quarantaine de personnes mêlant staff Renault/Renault Sport et blogueurs venus de plusieurs pays, était déjà attablé. Une partie des garagistes m’attendait là-bas et m’avait gardé une place à table, à côté de… Jean Ragnotti ! Me voila à discuter mécanique, usage abusif du frein à mains, dix minutes à peine après mon arrivée. Avec Jean Ragnotti. Émotion qui a duré deux bonnes heures avant que Jeannot ne file se coucher, nous allions le retrouver le lendemain pour de nouvelles aventures.

Réveillés aux aurores le lendemain, direction les atelier Renault Sport. Nouvelle surprise du weekend : pénétrer dans l’antre de ceux que j’ai tendance à considérer comme faisant partie des derniers sorciers de la mécanique. Nous sommes accueillis chaleureusement par une équipe accessible et souriante, transpirant la passion. Renault Sport, ce sont moins de 300 personnes qui oeuvrent au maintien de l’âme de de la marque en construisant des véhicules destinés à la compétition et en faisant de voitures de monsieur Tout Le Monde des missiles sol-sol. Mon regard ne sait plus où se poser tant les jouets sont nombreux autour de nous : monoplaces World Series, Twingo R1, Mégane N4, Mégane Trophy V6 et clou du spectacle : La toute nouvelle Clio Cup dont les premiers exemplaires allaient être remis à leurs heureux propriétaires le jour-même. Pièces sur-mesure, numéros de série gravés à la main, adaptations spécifiques pour pousser au plus haut les performances des châssis… Je ne me trompais pas, ces gens sont bel et bien des sorciers, de bons sorciers.

Les yeux pleins d’étoiles, nous quittons ce lieu magique en direction du circuit de Satory, habituellement lieu de villégiature de Citroën Racing. Sur le parking sont garées plusieurs Clio 200 EDC, une Twingo et une Mégane RS, mais aussi et surtout une Clio 3 Cup et une Clio Williams. L’accueil est assuré par la team Renault Sport, Jean Ragnotti, mais également par Jean-Pierre Jaussaud, Laurent Hurgon (vous savez, celui qui détient le record du tour du Nûrburgring avec Mégane RS) et Olivier Panis. Tu parles d’un comité d’accueil, la brochette de héros inespérée ! En plus de ces voitures et des pilotes, quelques perles rares étaient exposées portières non verrouillées : Clio V6 phase 1, Renault Spider, R5 Alpine et clou du spectacle : Alpine A110-50. Les photos de ces sublimes demoiselles en bas d’article.

La journée a été rythmée par des ateliers au cours desquels nous (pour ma part on prêchait un convaincu) avons pu apprécier les qualités dynamiques des châssis de Twingo et Mégane, mais également de Clio 200 EDC que je n’avais pas encore eu l’occasion de prendre en mains. Je reviendrai bientôt en détails sur cette dernière que j’ai prévu d’essayer plus longuement, mais je peux d’ores et déjà vous dire que non, elle n’a pas perdu en efficacité. Elle a changé, c’est indéniable, mais elle n’a rien perdu de sa sportivité ! En attendant cet essai détaillé, je vous laisse la découvrir (ainsi que ses autres copines) en vidéos ci-dessous :

Pour clore ce weekend complètement fou, car vous l’aurez compris mon sourire de gamin ne m’aura pas quitté depuis le dîner de la veille, nous avons eu droit à des baptêmes de haute voltige :

  • Laurent Hurgon dans la Clio Cup : Un coup de volant millimétré et une maîtrise hallucinante, ce pilote est fou. Quant à la voiture, c’est bien simple : j’en veux une !
  • Jean Ragnotti au volant de la Clio Williams : quand j’étais petit j’avais des posters de Jeannot en glisse dans cette voiture. Ce jour-là j’étais dans la voiture, le rêve de gamin. Je n’ai même pas pris la peine de filmer, mais j’ai récupéré la vidéo de l’ami Viinz qui a également été passager dans la Willy. Je vous laisse juger de la dose de bonheur en fonction de son sourire.
  • Olivier Panis dans Clio 200 EDC : je trouvais déjà la voiture efficace, après ces deux tours avec Olivier j’ai réalisé à quel point je serais à jamais loin des limites de ces châssis Renault Sport. Il roule fort, il roule propre, un pur plaisir de le regarder s’amuser au volant !

Fin de journée, il est déjà temps de regagner Paris. Dans le bus je me dis que je suis un sacré veinard. Le travail que me demandent MyGT et le Garage des Blogs nécessite parfois de faire des sacrifices, de dormir peu souvent. Mais quand je vis des moments aussi forts que ces deux jours avec Renault Sport je me dis que le jeu en vaut largement la chandelle. Mille fois.

Mille mercis également à Maya, Nicolas, Geoffrey, Jean-Maxime, Jean, Jean-Pierre, Laurent et Jean-Pierre pour leurs sourires et leur accueil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité