Actualités publié par

Premier contact – Renault Twin’Run

Très souvent je me rends compte de la chance que j’ai, et à quel point MyGT est une aventure qui me permet de réaliser de rêves de gamin. La dernière fois que je me le suis dit, c’était à l’occasion des World Series by Renault au Castellet. La team Renault Sport nous y avait convié pour vivre cette compétition de l’intérieur. Une fois sur-place, surprise imprévue au programme : un baptême dans le baquet de droite du concept Twin’Run.

WSR-Castellet-2013-0928

Pour vous mettre dans l’ambiance de cette auto totalement folle : un châssis et une caisse qui préfigurent la future Twingo. Vous imaginez donc assez facilement la compacité de l’engin et son poids contenu. Placez-y en position centrale arrière un moteur V6 3,5l dérivé de celui qui équipe la Mégane Trophy, et retirez quelques chevaux pour plafonner à 320 chevaux et 380 Nm de couple. Un autobloquant, une boîte Sadev à 6 rapports et un échappement qui ne demande qu’à hurler plus que de raison.

WSR-Castellet-2013-0862

Un rêve de gosse vous dis-je, que de monter dans un concept car. Et qui plus est dans celui-ci qui est un hommage évident à la Renault 5 Turbo, voire à la maxi Turbo vu la largeur de l’auto et les longues portées qui coiffent la face avant. Elle est belle, elle a l’air puissante et joueuse à souhait, je veux absolument monter dedans. Vite.

WSR-Castellet-2013-0839

Après quelques minutes de discussions avec nos amis de Renault Sport voilà que notre pilote d’un jour débarque. Rêve de gosse inattendu numéro 2 : David Coulthard. Nous sommes sur le petit Castellet, il n’a jamais roulé sur ce tracé et n’a jamais essayé cette voiture. Pas de temps à perdre, il a l’air aussi pressé que moi de monter dedans, sauf que lui en prenait le volant. Casque, radio, harnais, il est prêt et on me demande si je veux ouvrir le bal. Casque, radio, harnais, me voilà à bord aux côté d’une légende du sport automobile. Je lui serre la main et lui dis que je suis honoré, il démarre. La voiture est brutale, impossible de la lancer depuis l’arrêt sans qu’elle ne glisse de l’arrière. Un sourire débile s’imprime sur mon visage, alors que sur celui des équipes Renault Sport je devinais de la tension, inquiets pour leur bébé construit à un seul exemplaire.

WSR-Castellet-2013-0880

Nous voila sur le circuit. Le pilote a cela de différent du passionné qu’au bout de deux virages il maîtrise la voiture. C’est bien simple : à fond partout, en glisse partout. Cette voiture est dingue, et à son volant un type qui semble insensible aux G latéraux qu’on encaisse : il mâche tranquillement son chewing-gum et met de grands coups de volant avec beaucoup de souplesse. Je suis sur un nuage et je me laisse envoûter par le chant du V6 et les odeurs mêlées d’essence, d’embrayage et de frein (le passionné à cela de différent des gens normaux qu’il aime des choses bizarres, souvent). Trois petits tours et puis s’en vont. La voiture s’arrête et c’est déjà le moment de laisser ma place à un autre chanceux. J’en profite pour jeter un coup d’oeil sur l’intérieur de ce concept. Tout est soigné, parfaitement placé et très raffiné. Des baquets, une planche de bord et un volant entièrement recouverts d’Alcantara, du carbone, de l’alu, une instrumentation dont n’importe quel rallye man amateur rêverait. Vous allez commencer à penser que j’ai un coeur d’artichaut, mais une nouvelle fois je suis tombé éperdument amoureux… d’une voiture.

WSR-Castellet-2013-0937

J’en entends déjà au fond, oui vous là bas, dire que c’est un concept car et qu’on en a marre à la fin de ne jamais voir ces voitures rouler. Oui, c’est un concept, mais il est roulant et parfaitement fonctionnel. Il démontre l’audace de Renault Sport qui affiche clairement son ambition et son savoir-faire. On est bientôt en 2014 et il existe une poignée de Gaulois assez barrée pour faire des voitures dont l’unique mot d’ordre est la performance et le fun. Alors oui, tout comme vous j’espère un jour voir cette voiture fabriquée en série. Peut-être pas avec le même V6 qui, pour avoir subi ses envolées, est beaucoup trop puissant. Mais avec 200 à 250 chevaux une Twingo RS / Maxi Twingo me ferait l’acheter dans la foulée !

WSR-Castellet-2013-0909

Plutôt que de pleurer qu’il ne s’agit là que d’un concept, je vais plutôt espérer que Twin’Run préfigure le futur des voitures sportives de Renault Sport et toute la folie que ces voitures se doivent de véhiculer. Merci Renault Sport, ne lâchez rien et battez-vous pour continuer de faire des autos qui nous prennent aux tripes !

WSR-Castellet-2013-0847

WSR-Castellet-2013-0839 WSR-Castellet-2013-0869 WSR-Castellet-2013-0902 WSR-Castellet-2013-0873 WSR-Castellet-2013-0877 WSR-Castellet-2013-0914

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité