Actualités publié par

Peugeot 208 R2 – Présentation presse

Peugeot fait partie des marques qui ont marqué mon enfance, télévision et journaux faisant alors régulièrement effet des exploits de la marque en sports automobiles à une époque où les limitations de vitesse et l’éco-conduite n’étaient pas vraiment à l’ordre du jour. Cela dit certains évènements m’ont marqué plus que d’autres, comme les victoires consécutives du Dakar (1989 et 1990 405 T16) mais aussi et surtout l’ascension de Pike’s Peak avec à chaque fois Ari Vatanen au volant, ou encore la fin du groupe B en rallye qui a eu pour conséquence la disparition de ces monstres mécaniques qui développaient tellement de puissance qu’on devait leur apposer des kits aérodynamiques surdimensionnés pour parvenir à passer la puissance au sol. Pour ceux qui n’auraient encore jamais vu ces images (pardonnez la faible qualité de la vidéo, on est en 1988), régalez-vous.

Je pourrais vous parler encore pendant des heures des générations GTi, Mi16, ou encore de la Turbo16 série 200…  mais ça n’est pas le sujet du jour.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la présentation qui nous a été faite dans les locaux Peugeot Sport de 208 R2, un engin dont le cahier des charges se résume en une phrase : pulvériser tout ce qui coure dans cette catégorie. Pour rappel la catégorie R2 est réglementée par la FIA et doit respecter les éléments suivants : voiture deux roues motrices issue de la série agrémentée d’un kit homologué par un constructeur, 1.6L de cylindrée maxi, boîte séquentielle à 5 rapports, freins, suspensions, barre antiroulis, arbre à cames et boîtiers électroniques spécifiques. A l’heure actuelle on croise dans cette catégorie les Twingo, Ford Fiesta ou encore Suzuki Swift R2.

Pour 208 R2, les ingénieurs de Vélizy ont mis le paquet : à peine une tonne, un moteur 1.6l atmosphérique issu de la série (125 cv à l’origine) qui développe désormais 185 chevaux, un équipement à rendre envieux n’importe quel rallye-man amateur, et un prix relativement abordable pour ce type de véhicules (37.5K€, moteur monté, carte grise comprise). Attendons de voir ce que va donner la bête le 10 mai à l’occasion du tour de Corse avec Stéphane Sarrazin et Benjamin Veillas à son bord pour juger, mais il faut avouer que ça s’annonce prometteur !

Côté design, on retrouve les fameuses bandes PTS caractéristiques des 205 et 405 T16, la volonté est claire : faire renaître une icône et confirmer encore et toujours que le sport automobile est au cœur des préoccupations et de la vie de Peugeot.

Pour clore la présentation nous avons eu droit à une visite guidée des ateliers Peugeot Sport, autant vous dire que j’étais comme un gamin dans un magasin de jouets, les images parlent d’elles-mêmes.

208 R2 en cours de préparation :

908 en révision, vendue aux enchères dans quelques jours (arrête de la participation de Peugeot aux courses d’endurance oblige…)

RCZ Cup prêtes à êtres livrées à leurs heureux acquéreurs :

207 S2000 :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité