Actualités publié par

Les 24 Heures du Mans : la plus longue journée de ma vie !

J’aurais pu écrire un article très court pour les 24 Heures du Mans : « Il faut le vivre, pour le comprendre ». Mais, je vais m’efforcer de vous décrire ce que sont les 42 Heures du Mans avec Audi !

Je n’ai pas fait de faute de frappe, ma journée a duré 42 Heures et elle a commencé le samedi à 5 heures du matin. Direction Paris pour rejoindre Audi France et découvrir les voitures de notre convoi : Audi TT Roadster, Audi TTS et Audi RS3 Sportback. Après un bref petit déjeuner, direction Le Mans ! À la vue du soleil, je décide de prendre le cabriolet ! Siège réglé, téléphone connecté et lunettes de soleil mises, on démarre ! Je retrouve le virtual cockpit que j’affectionne tant. Je retrouve ce brap à chaque passage de rapport qui, tout comme le bruit de l’Audi RS3, réveille la partie débile qui sommeille en moi. Bref, 2 heures passent pour se rendre au Mans et apercevoir notre hôtel éphémère ! 2 heures passent de nouveau et on arrive à notre hôtel. Oui, on a mis 2 heures pour faire 1 kilomètre en raison de blocage sur certaines routes alentour. Ces deux dernières heures, ce fut l’occasion de s’imprégner de l’atmosphère : des belles voitures de partout, des gars au bord de la route qui te demandent de mettre quelques coups de gaz en échange d’un Ricard ou encore des Hollandais qui font de la trompette !

Arrivé à notre hôtel éphémère, je découvre ma chambre avec un lit (normal dans une chambre) et quelques cadeaux de la part d’Audi dont des claquettes quattro ! Ne rigole pas !! Avec elles, plus de problème de perte d’adhérence dans la salle de bain géante. Affaires posées, on se met en route pour le circuit et découvrir les infrastructures faramineuses d’Audi, mais également des autres marques. Audi possédait pas moins de 7 infrastructures différentes, dont deux, au-dessus de la ligne de départ ! De quoi être bien placé pour admirer le départ de cette mythique course.

3 voitures étaient engagées pour l’Audi Sport Team Joest, présentation :

Audi_24_Heures_Mans_Team_2015

Audi R18 e-tron quattro #7

Marcel Fässler

Benoît Tréluyer

André Lotterer

Audi R18 e-tron quattro #8

Lucas di Grassi

Loïc Duval

Olivier Jarvis

Audi R18 e-tron quattro #9

Filipe Albuquerque

Marco Bonanomi

René Rast

Quelques donnés sur l’Audi R18 e-tron quattro 2015 en version LM Specs

Type de véhicule : Le-Mans-Prototype (LMP1)

Monocoque : carbone

Moteur : Audi V6 TDI

Cylindrée : 4 000 cm3

Puissance : 558 ch

Couple : 850 Nm

Transmission : propulsion, quattro en mode hybride e-tron

Boite de vitesse : séquentielle à 7 rapports

Poids minimum : 870 kg

15 Heures, départ de la course !

C’est dans un vrombissement jouissif pour l’amateur de voiture que je suis, que les voitures s’élancent toutes catégories confondues (LMP1, LMP2, GTE Pro et GTE Am). Tout le monde est collé aux vitres ou accoudé au balcon pour voir les voitures s’en aller pour 24 heures de course. Je regarde quelques tours durant lesquelles de nombreux dépassements ont eu lieu, reconnaissables aux « ohhhhhhhhh » « ahhhhhhh » et autres applaudissements ! C’est ça, les 24 Heures du Mans : vivre la course au sein d’une grande équipe. Après un départ de course agité, c’est l’heure d’aller s’inscrire aux diverses activités proposées par Audi directement sur le circuit du mans.

Audi_24_Heures_Mans_2015_5

24 heures sans manger, c’est impossible ! Les 7 structures Audi permettaient de se revigorer tout en continuant, directement ou via des écrans, de suivre la course ! Personnellement, je me plaçais aux endroits où je pouvais admirer des freins rougeoyants ou des retours de flammes provenant des voitures. Ces moments de pause sont également l’occasion de rencontrer des personnes avec des projets formidables comme celui de Frédéric Sausset, amputé des quatre membres,  qui participera au 24 Heures du Mans en catégorie LMP2. Je vous raconterai son histoire dans un article dédié.

Audi_24_Heures_Mans_2015_1

19 heures, l’heure de visiter les stands !

Une des infrastructures Audi était située juste au-dessus des box pour que l’on puisse regarder comment se déroule un changement de pilote. C’était également un endroit privilégié pour admirer la fourmilière s’agiter durant une minute. Chaque personne avait son poste pour réaliser la tâche qui lui incombait ! J’ai pu visiter les stands, malheureusement sans appareil photo ou GoPro pour vous le partager. La chance m’a souri, puisqu’au moment de ma visite, les trois voitures sont venues en ravitaillement ! Pire qu’une fourmilière, une usine High Tech !! Pour l’essence, un réservoir est pré rempli, le système de remplissage aspire l’essence restante dans le réservoir et le remplit aussi tôt.  J’ai pu prendre également un volant en main pendant que notre interlocuteur nous expliquait l’utilité de chaque bouton. Les palettes sont si particulières ! Elle demande une certaine force pour les enclencher dans un claquement net.

Audi_24_Heures_Mans_2015_11

La nuit tombe, une nouvelle course commence !

La fatigue, la visibilité, la température … Tous ces paramètres modifient le comportement de la voiture, mais également celle du pilote. Réussir à garder sa concentration, effectuer les relais sans fioriture, c’est là que la course commence vraiment. La fiabilité des voitures commence à être mise à rude épreuve comme celle des pilotes. Mais la course continue et toutes les équipes s’accrochent pour gagner la victoire. Entre temps, on a pu constater de l’efficacité de la nouvelle Audi R8 sur l’aérodrome situé juste à côté du circuit. En effet, une des activités proposées était un baptême sur cet avion de chasse. Prête à s’envoler sur la piste de décollage, je monte à bord en passager. Je découvre l’efficacité brutale de cette nouvelle R8, mais également l’habilité du pilote essayeur qui, en pleine nuit, conduit 100x mieux que moi en plein jour. À trois heures du matin, tu as l’impression de voler et surtout de te faire balader vu que tu ne connais absolument pas le sens du circuit !

Audi_24_Heures_Mans_2015_18

5 heures du matin, tu commences à être épuisé (surtout les jambes en fait). Je me décide de craquer et d’aller dormir deux heures avant le lever du soleil. Mais ça, c’était avant qu’un copain sympa te propose d’aller voir le lever du soleil à 6 heures !! Puis après tout, on est au 24 Heures du Mans, on dormira plus tard.

À deux heures de la fin de la course, la tension commence à monter. En effet, Porsche est devant et, hormis un fait de course, la victoire semble difficile cette année. Après 24 heures de course, Porsche réalise un doublé tandis qu’Audi termine troisième. Ce fut une très belle course avec de nombreuses safety car et des temps très serrés. L’intérêt pour les 24 Heures du Mans a pris de l’ampleur cette année puisque ce ne sont pas moins de 265 000 personnes qui se sont rendues aux abords du circuit.

Une magnifique course à laquelle je n’avais jamais assisté. Je tiens à remercier Audi France pour m’avoir permis de vivre cet événement unique, hors-norme et jouissif !

Audi_24_Heures_Mans_2015_21 Audi_24_Heures_Mans_2015_23 Audi_24_Heures_Mans_2015_25 Audi_24_Heures_Mans_2015_12 Audi_24_Heures_Mans_2015_10 Audi_24_Heures_Mans_2015_15 Audi_24_Heures_Mans_2015_16 Audi_24_Heures_Mans_2015_14 Audi_24_Heures_Mans_2015_13 Audi_24_Heures_Mans_2015_6 Audi_24_Heures_Mans_2015_2 Audi_24_Heures_Mans_2015_3 Audi_24_Heures_Mans_2015_20 Audi_24_Heures_Mans_2015_19 Audi_24_Heures_Mans_2015_18 Audi_24_Heures_Mans_2015_17 Audi_24_Heures_Mans_2015_22 Audi_24_Heures_Mans_2015_24 Audi_24_Heures_Mans_2015_26 Audi_24_Heures_Mans_2015_27 Audi_24_Heures_Mans_2015_7 Audi_24_Heures_Mans_2015_8 Audi_24_Heures_Mans_2015_9 Audi_24_Heures_Mans_2015_4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité