Actualités publié par

Bridgeston Adrenalin Experience

Le temps d’un weekend j’ai été invité à tester les performances des pneus Adrenalin et Turanza de Bridgestone. Le tout se déroulait sur le magnifique complexe Ascari en Espagne. Avant de vous en dire plus, je tiens à préciser que le test de pneus est toujours compliqué dans la mesure où nous ne pouvons pas y comparer de pneus de marques concurrentes. Néanmoins ces essais permettent à minima de pousser les gommes dans leurs derniers retranchements, souvent dans des conditions extrêmes.

Bridgestone produit des pneus pour une large gamme de véhicules, de la petite citadine à la grande GT, en passant par les motos particulières et GP. La renommée de la marque n’est plus à faire, et malgré quelques rares ratés les résultats ont toujours été au rendez-vous.

Rendez-vous donc sur le circuit Ascari, un tracé totalement dément qui réunit à peu près toutes les contraintes qu’on puisse infliger à des pneus. Je ne connaissais pas le tracé, et même découpé en trois zones distinctes j’ai pris un malin plaisir à tenter de trouver les bonnes trajectoires au volant d’Audi A3, Golf 7 et autres Audi TT.

Je n’ai pu essayer les gommes Bridgestone que sur sol mouillé et au volant de véhicules pas purement sportifs, et malgré cela je peux vous assurer que la directivité, la motricité et l’adhérence au freinage étaient bien au rendez-vous ! Je serais par contre incapable de vous dire si ces gommes tenaient mieux que celles des concurrents, néanmoins ne serait-ce qu’en comparant les Turanza et les Adrenalin dans les mêmes conditions on sent déjà un grande différence. En effet les premiers sont typés confort, les seconds tourisme sportif avec plus de précision dans la direction et plus de raideur (et ça, ça me plait !).

Les deux meilleurs moments de la journée furent indéniablement la prise en mains de buggys, des machines d’à peine 300 kilos pour 130 chevaux, et le baptême en passager à bord de l’un de mes rêves absolus : la Radical !

Équipés de moteurs de motos Honda, ces machines transpirent le fun ! Conçues pour attaquer, tout est là pour vous coller un sourire indélébile : ça gueule, ça glisse, ça motrice et ça salit… Un pur bonheur !

Quant à la Radical, il s’agissait du modèle SR3 : plus de 200 chevaux pour 650 kilos, collée à la route et taillée pour affoler les chronos. C’est bien simple : le jour où j’en aurai les moyens j’en achèterai une. En plus de toutes les autres dont la liste commence à s’allonger pas mal.

Un énorme merci à Bridgestone de m’avoir convié à cet événement complètement fou, j’en garderai un souvenir pendant de longues années !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité