Actualités publié par

Audi Endurance Experience 2014 : la Finale en Laponie Suédoise !

Il y a peu de temps, je vous disais être qualifié pour participer à la finale des Audi Endurance Expérience se déroulant en Laponie Suédoise. C’est certainement l’article le plus difficile à écrire tant les émotions ont été fortes durant ces trois jours.

L’organisation de la course a été très complexe en raison de la météo. Ironiquement, cette semaine-là devait être la plus froide de l’hiver, mais ce fut l’inverse. Trois jours avant notre arrivée, un tracteur était en train de strier la glace pour que l’on puisse avoir un minimum de grip. Ce tracteur tomba dans l’eau suite à la rupture de la glace. Rassurez-vous, le tracteur et le chauffeur vont bien. Cet imprévu a nécessité de retrouver un circuit et de modifier l’organisation complète de la course. Audi a donc choisi un circuit servant l’été pour du rallye cross.

Voici l’avant/après en seulement deux jours.

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-27

Le circuit est légèrement plus petit et ne permet pas de faire tourner les douze voitures. Nous avons donc tourné en trois catégories: myAudi, Partenaire et Extrateam. Pour ce qui est de la voiture, c’est toujours l’Audi A3 1.8 TFSI 180 ch que j’ai pilotée lors des phases de qualification. Elle est seulement préparée pour le grand froid : consommables spécifiques, pneus cloutés spécialement développés pour l’occasion par Dunlop.

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-2

Bref, le premier jour de course

8h30 dans le bus, je constate que toutes les routes sont recouvertes d’une épaisse couche de glace sur lequel évolue notre moyen de transport avec une facilité déconcertante. On arrive sur le circuit et je découvre la piste entourée de murs de neige. Le travail réalisé en seulement deux jours est énorme. Chaque équipe a son petit tipi avec un poêle à bois fort agréable pour se réchauffer alors qu’il fait -8  mille dehors. Mon équipe est composée d’Adrien d’ABCMoteur, Kwamé de Planete-GT, Jean-Charles d’Autocult et de Maxime de Creapills. Pour nous épauler, il y a le Coach Benoit, un grand spécialiste de la conduite sur glace.

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-28

Je rentre dans la voiture en passager à côté de Benoit pour un tour de découverte. Il me prévient, quelques km/h en trop et on se retrouve dans le talus de neige qui est en fait de la glace. Si jamais on tape, la voiture est morte. Premier ressenti, ça glisse vraiment beaucoup et l’impression de vitesse est découplée tant la motricité est réduite à -25000. C’est maintenant à mon tour de prendre le volant. J’ai préalablement déposé tout ce que je connais en conduite mis à part le braquage et contre braquage. J’accélère doucement et ça patine déjà malgré le quattro et les pneus cloutés. Les trajectoires sont très spécifiques : intérieur-intérieur-intérieur. La dérive est tellement importante, je me suis cru dans Tokyo Drift pendant un moment jusqu’à ce que j’arrive un peu vite dans un virage et m’arrêta à quelques centimètres du talus casseur de voitures. La conduite sur glace demande de la dextérité et une précision au millimètre : on ne doit pas rentrer dans un virage avec l’ABS enclenché, l’accélération doit être légère pour patiner le moins possible. Le moindre écart dans le virage = patinage = 4 secondes en plus sur le chrono. C’est également une conduite très fatigante tant la concentration est forte.

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-3

C’est l’heure de la première course et à 17h il fait déjà nuit. Benoit, reste avec nous en co-pilote par sécurité, comme tous les autres coachs. Le départ se fait comme en rallye avec un écart de 20 secondes entre nous pour éviter tout accident. Je prends le départ en accélérant le plus vite possible. Avec la nuit, la glace est encore plus dure et ça patine d’autant plus. Je fais quelques erreurs de conduites, mais rien de grave. Il est difficile de comprendre la voiture, l’électronique est rapidement mise à rude épreuve lorsqu’elle commence à dériver. Pour que vous puissiez imaginer, avant le début du virage, les roues sont déjà bien braquées et ce,  jusqu’à la sortie. Je retrouve mes coéquipiers et on discute un peu du ressenti qui est impressionnant. Nous sommes tous dans les mêmes chronos, mais plus lents que les autres puisqu’au terme de la course nous finissons 3e sur 4 et je ne vous parle pas du général.

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-29

Deuxième jour de course

En arrivant sur le circuit nous nous sommes rendu compte que la température avait bien chuté par rapport au premier jour. De cette constatation, nous avons décidé de jouer vraiment la sécurité. Je suis le premier à prendre le volant, à 7h30 sans échauffement sans rien. Au premier virage, je me rends compte que ça glisse vraiment plus que la veille et décide de faire très attention à mes entrées en virage. Le but ? Éviter toute glisse inutile qui peut causer la perte de précieuses secondes sur le chrono. Au deuxième tour, je commence à apercevoir la voiture qui a pris le départ juste devant moi. Elle devient mon lièvre. Je réalise le quatrième tour dans ses échappements. Au moment de passer la ligne d’arrivée, un excès d’accélérateur provoque une glissade qui m’envoie dans le talus. Je finis mon tour de décélération, rentre au stand et me précipite pour constater les dégâts. Heureusement la voiture n’a rien, juste quelques éraflures sur le pare-chocs arrière. Je préviens les autres que ça glisse vraiment plus et transmets quelques conseils que Benoit m’a donnés dans la voiture. La feuille de chrono de mes quatre tours arrive dans la tente et je constate que mes temps sont en amélioration de deux secondes par rapport à la veille. Je pensais avoir roulé plus lentement, mais le fait de prendre les virages plus à la corde et en évitant la glisse inutile, m’a fait gagner du temps. À la fin de la deuxième course, nous sommes premiers au classement provisoire avec des chronos plus rapides que la vieille. L’objectif n’est plus une place sur le podium, mais la première place !

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-16

Troisième et ultime course, j’échange avec Benoit et lui fais part de ma crainte : casser la voiture et réduire tous les efforts de l’équipe à néant. Je fais mes tours avec la même philosophie que la course précédente. L’objectif était la deuxième place, car je sais que le pilote Dunlop est plus rapide que moi. Après 4 tours, la pression redescend et me permet quelques glissades dans le tour de décélération. En arrivant au stand, le résultat tombe : j’ai eu la deuxième place ce qui rajoute trois points à l’équipe. Nous sommes à égalité avec Dunlop après mon passage. Mes coéquipiers se démènent pour gagner le plus de points possible. Dans notre catégorie, c’est lors de la dernière course que tout va se jouer. Adrien, dans le dernier relais, réalise de très bons chronos et gagne sa course.

On a gagné !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-26

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-30

 

Un évènement magique grâce à des coéquipiers en or et à toutes les personnes qui ont participé et organisé cette compétition de dingue.

Je vous invite à aller sur le site Audi Endurance Expérience 360 pour vivre au plus près ces deux jours de course.

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-4

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-5

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-6

 

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-8

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-7

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-9

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-10

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-11

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-12

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-13

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-14

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-15

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-17

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-20

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-21

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-22

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-23

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-24

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-25

 

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-18

Audi_Endurance_Experience_Finale_Laponie_2015-19

Je souhaite remercier Audi France de nous avoir permis de vivre une course automobile dans la peau de pilote et non comme simple spectateur.

Également Oreca qui a préparé les voitures et les différents circuits. Sans eux, nous n’aurions pas pu faire cette compétition en toute sécurité. Petit clin d’œil aux mécaniciens qui réparaient les dégâts avec une très grande rapidité.

Puis Dunlop qui a spécialement conçu des pneus pour cette occasion. Je n’imagine même pas la glisse en pneus été.

Mais aussi Double2 qui nous a permis de vivre cet évènement dans des conditions optimales et qui nous a soutenus tout le long de la compétition.

Enfin Rossignol qui nous a fourni tout l’équipement nécessaire pour éviter qu’on se transforme en glaçons alors que les températures atteignaient les –beaucoup°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Rechercher

Rejoignez-nous sur

Publicité